Séance plénière 2: Amener la joie de la découverte dans nos salles de classe, c’est allier recherche et enseignement

Au cours des dernières années, il semble que dans les collèges et les universités, nous ayons assisté à une augmentation des tensions entre les domaines de la recherche et de l’enseignement dont les objectifs sont en apparence différents. La recherche est passionnante et les résultats des programmes de recherche peuvent changer le monde. La même chose s’applique à l’enseignement. Alors, pourquoi devrions-nous accepter que de telles tensions existent alors que, de toute évidence, la recherche de qualité tout comme l’enseignement de qualité exigent du temps et des efforts considérables?

Dans la présentation d’aujourd’hui, je vais explorer la façon dont les expériences de recherche peuvent améliorer nos programmes d’enseignement et vice-versa. Je vais tenter également de proposer quelques façons pratiques pour essayer d’allier plus efficacement la recherche à notre cursus universitaire, et ce, malgré les défis logistiques et financiers.

Conférencier de la séance plénière 2: le professeur John P. Smol, O.C., MSRC

John Smol est professeur de biologie à l’Université Queen’s où il est également titulaire de la chaire de recherche en changement environnemental. Le professeur Smol a fondé et codirige le laboratoire de recherche et d’évaluation environnementale  paléoécologique (PEARL), un groupe formé de plus de 30 étudiants et scientifiques qui se consacrent à l’étude des changements environnementaux à long terme et plus spécifiquement en ce qui a trait à l’écosystème des lacs. Smol, un des chercheurs les plus cités au monde selon ISI, est l’auteur de plus de 450 articles publiés depuis 1980, en plus d’avoir écrit 19 livres.

Il a été le fondateur et le rédacteur en chef de la revue internationale Journal of Paleolimnology (1987-2007), et il est actuellement le rédacteur en chef de la revue scientifique Environmental Reviews. Depuis 1990, il a reçu plus de 45 prix et bourses notamment, en 2004, la Médaille d'or Gerhard Heerzberg du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, décernée au meilleur scientifique ou ingénieur du Canada. Il a remporté 10 prix en enseignement, en mentorat et en programme de sensibilisation dont Le prix national 3M pour l’excellence en enseignement. À la suite d’une recherche à l’échelle du pays, il a été sélectionné par le magazine Nature (Londres, GB) pour être Le meilleur mentor scientifique en milieu de carrière au Canada. En 2013, il a été nommé officier de l’Ordre du Canada par le gouverneur général du Canada.