Please enable javascript to view this page in its intended format.

Queen's University
 

Stéphane Inkel

Stéphane Inkel stading outside inkels@queensu.ca
Tél : 613-533-2092
Bureau : KIN 300A

Littérature québécoise; littérature et politique

Présentation générale

Spécialiste du roman québécois, mes recherches portent actuellement sur les effets du messianisme canadien-français dans le roman contemporain et postérieur à la Révolution tranquille (Victor-Lévy Beaulieu, Anne Hébert, Hervé Bouchard) et l’historicité qui s’en dégage. Après avoir effectué une thèse de doctorat sur la politique de l’énonciation dans les œuvres de Réjean Ducharme et de Samuel Beckett, je poursuis également mes recherches sur les rapports entre littérature et politique, notamment dans la littérature française contemporaine (des Forêts, Bergounioux).

Membre du groupe de recherche Prospero sur le fait littéraire et le politique du présent.

Publications principales :

Livres et dossiers de revue savante :

  Le paradoxe de l’écrivain. Entretien avec Hervé Bouchard, Saguenay, La Peuplade, 2008.

Imaginaire et transcendance, sous la dir. d’Anne Élaine Cliche, Stéphane Inkel et Alexis Lussier, Figura. Textes et imaginaires, Département d’études littéraires, UQAM, 2003.

Codirection du dossier « Réel du récit / récit du réel », avec François-Emmanuël Boucher et Sylvain David, @nalyses, Vol. 7, no 1. Hiver 2012, http://www.revue-analyses.org.

Articles et chapitres de livre :

« Archéologie du politique chez François Bon », @nalyses, Vol. 7, no 1. Hiver 2012, http://www.revue-analyses.org.

« Mémoire du présent. Double dette et forme d’une politique à venir dans le cycle Soifs », Dossier « Marie-Claire Blais », Voix et Images, no 109, automne 2011, p. 87-98.

« Filiations rompues. Usages de la mémoire dans la littérature contemporaine », in Transmission et héritages de la littérature québécoise, sous la dir. de Karine Cellard et Martine-Emmanuelle Lapointe, PUM, coll. « Espace littéraire », 2011, p. 227-244.

« Du fantasme au roman. La grande tribu. C’est la faute à Papineau », Cahiers Victor-Lévy Beaulieu, no 1, 2011,p. 23-45.

« Les images du cabinet de Pierre Bergounioux », @nalyses, vol. 5, no 3, automne 2010, http://www.revue-analyses.org.

« Architecture temporelle en héritage. L’historicité crépusculaire du Triptyque des temps perdusde Jean Marcel », in (Se) Raconter des H/histoires. Histoire et histoires dans les littératures francophones du Canada, sous la dir. de Lucie Hotte, Sudbury, Éditions Prise de parole, coll. « Agora », 2010, p. 557-576.

« Écrire en marge de l’histoire. L’Amérique vaincue des Fous de Bassan », Les Cahiers Anne Hébert, no 9, 2010, p. 57-74.

« L’arpenteur et la voix. Politique de la dette dans Dévadéet Gros mots », in Présences de Ducharme, sous la dir. de Marie-Andrée Beaudet, Élisabeth Haghebaert et Élisabeth Nardout-Lafarge, Québec, Nota bene, coll. « Convergences », 2009, p. 165-180.

« Soi comme métaphore. Récit d’une émigration de Fernand Dumont », in Que peut la métaphore? Histoire, savoir et poétique, sous la dir. de Sylvain David, Janusz Przychodzen et François-Emmanuël Boucher, Paris, L’Harmattan, coll. « Epistémologie et philosophie des sciences », 2009, p. 211-222.

« Le temps photographique de Pierre Perrault. L’ombre du corps lumineux », Protée, vol. 37, no 1, printemps 2009, p. 67-75.

« Parler autour du Père mort. Les théâtres de paroles de Gérard Bessette et Hervé Bouchard », @nalyses, vol. 4, no 2, printemps-été 2009, http://www.revue-analyses.org.

« Figure de mère et image de pierre. Le temps des cimetières dans Mal vu mal dit et Worstward Ho », Samuel Beckett Today / Aujourd’hui, 20, 2008, p. 119-132.

« “ Une patrie neuve dans un monde vieilli ”. L’historicité paradoxale de l’abbé Casgrain à Victor-Lévy Beaulieu », in Le Québec à l’aube du nouveau millénaire. Entre tradition et modernité, sous la dir. de Marie-Christine Weidmann Koop, Montréal, PUQ, 2008, p. 290-299.

« La voix du Fils. Le catholicisme au service d’une historicité de la langue dans Le Saint-Élias de Jacques Ferron », Globe. Revue internationale d’études québécoises, vol. 10, no 1, 2007, p. 147-170.

« “ Tout livre est une déchirure ”. Visages de La grande tribu », L’Action nationale, vol. XCVII, nos 5 et 6, mai/juin 2007, p. 109-123.

« L’écriture et la mémoire de l’histoire. Les deux messianismes de Réjean Ducharme », Roman 20-50. Revue d’étude du roman du XXe siècle, no 41, juin 2006, p. 93-105.

« Le temps suspendu. Messianisme, arrêt de l’histoire et politique du Livre chez Victor-Lévy Beaulieu », Voix et Images, vol. XXX, no 2 (89), hiver 2005, p. 107-123.

Chroniques et comptes rendus :

« L’universel à l’épreuve des différences », chronique essai/étude, Voix et Images, vol. XXXVII, no 1 (109), automne 2011, p. 131-136.

« Le retrait de l’image du poème », chronique essai/étude, Voix et Images, vol. XXXVI, no 2 (107), hiver 2011, p. 133-136.

« Mitraille littéraire et balles perdues chez Céline et Ducharme. Marie-Hélène Larochelle, Poétique de l’invective romanesque. L’invectifchez Louis-Ferdinand Céline et Réjean Ducharme », Littérature canadienne / Canadian Literature, no 203, hiver 2009.

« La fondation incertaine : uchronie et fantômes de l’histoire. Jacques Cardinal, Le livre des fondations. Incarnation et enquébecquoisement dansLe ciel de Québecde Jacques Ferron », Littérature canadienne / Canadian Literature, no 203, hiver 2009.

« L’exigence littérale du Messie. Anne Élaine Cliche, Poétiques du Messie », Littérature canadienne / Canadian Literature, no 198, automne 2008.

« À la recherche du poème. Micheline Cambron et Laurent Mailhot (eds), André Brochu écrivain », Littérature canadienne / Canadian Literature, no 194, Automne 2007.

Kingston, Ontario, Canada. K7L 3N6. 613.533.2000