Please enable javascript to view this page in its intended format.

Queen's University
 

Au 5 à 7, le 12 mars 2007, le Centre francophone a eu le plaisir d'accueillir en l'honneur Marie-Claire Blais. 


Blais, Marie-Claire, auteure (Québec, 5 octobre 1939). L'une des meilleures écrivaines contemporaines du Québec, Marie-Claire Blais grandit dans le quartier ouvrier de Limoilou, à Québec. Éduquée par des soeurs catholiques, elle est de plus en plus désillusionnée par l'école et en même temps elle y fait ses premières créations littéraires. Elle décide d'abandonner ses cours et de faire une année en formation commerciale. Elle occupe alors différents emplois pendant trois ans et déménage ensuite, en 1958, dans le Quartier Latin près de l'Université Laval, où elle assiste à des cours de littérature française et est prise sous l'aile des professeurs Jeanne Lapointe et du Père Georges-Henri LÉVESQUE. Dans ses romans, ses pièces ou sa poésie, Blais décrit la réussite ou l'échec, réel ou imaginaire, du rachat de la souffrance humaine de façon matérielle, morale ou spirituelle.

Son premier roman, La Belle Bête, publié en 1959, est salué par la critique mais aussi critiqué pour son aspect amoral. Il est publié en France en 1960 et est traduit en anglais (Mad Shadows), en espagnol et en italien. Suit rapidement un deuxième roman, Tête blanche (1960; trad. 1961). La jeune romancière passe alors quelques mois maussades à Paris et écrit un roman poétique, The Day is Dark. De retour à Montréal, Blais rencontre le critique américain Edmund Wilson et obtient deux bourses de la fondation Guggenheim, ce qui lui permet de s'installer en Nouvelle-Angleterre avec des amies, la peintre Mary Meigs et la journaliste Barbara Deming.

UNE SAISON DANS LA VIE D'EMMANUEL (1965), probablement son meilleur roman, obtient le prix France-Canada et le prestigieux prix Médicis, élargissant ainsi son lectorat international grâce à une traduction en plusieurs langues (publié en anglais sous le titre de A Season in the Life of Emmanuel). Plus de 2000 livres, thèses, articles, critiques et entrevues ont été rédigés sur ce roman et les multiples interprétations qu'en a faites la critique littéraire sont une sorte d'hommage à la riche complexité du roman.

En 1972, Blais déménage en Bretagne avec Meigs et, après avoir passé quelques années en Europe, s'installe à Montréal, où elle continue d'écrire de manière prolixe. Elle a publié quelque 30 livres, éditions critiques, traductions, pièces de théâtre et scénarios pour la radio et la télévision. Son recueil d'articles American Notebooks: A Writer's Journey est publié en traduction en 1996. Les œuvres de Marie-Claire Blais lui valent plusieurs prix internationaux dont le PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL, entre autres Les Manuscrits de Pauline Archange (1968), Le Sourd dans la ville (1979) et Soif (1995). Soif est publié en traduction anglaise sous le titre de These Festive Nights en 2004.

Marie-Claire Blais a été nommée International Woman of the Year par l'International Biographical Centre de Cambridge en Angleterre. Elle est membre de l'Ordre du Canada, de l'Ordre national du Québec et Chevalier de l'Ordre des Lettres de France. Elle est aussi la première auteure nord-américaine à avoir été invitée à se joindre à la prestigieuse Académie de la langue et de la littérature française de Belgique.

Auteur VINCENT NADEAU, Révision : KAREN GRANDY

Proto profile : http://www.babelio.com/auteur/Monique-Proulx/40355/photos

Kingston, Ontario, Canada. K7L 3N6. 613.533.2000